Lexique

Acompte
Somme versée à la conclusion d’une promesse synallagmatique de vente (ou compromis de vente). Elle sera soustraite du prix de vente du bien si l’opération se réalise. Si vous renoncez à l’achat pour de simples convenances personnelles, le vendeur sera en droit de vous forcer à acheter, au besoin en faisant appel à la justice. Si c’est lui qui renonce, vous pourrez faire de même. Les sommes versées peuvent aussi être qualifiées d’arrhes : dans ce cas, vous pourrez renoncer à l’achat pour de simples convenances personnelles, mais vous perdrez vos arrhes ; si c’est le vendeur qui renonce, il devra vous verser deux fois le montant de ces arrhes. Enfin, qu’il s’agisse d’acompte ou d’arrhes, la somme devra vous être rendue si l’opération ne se fait pas en raison de la non réalisation d’une condition suspensive.
Acte authentique
Contrat qui doit obligatoirement être rédigé par un notaire pour pouvoir être publié au bureau des hypothèques et rendre l’acte opposable à tous les tiers. Il est obligatoire en matière de vente immobilière.
Acte de vente
Contrat définitif par lequel l’acquéreur devient propriétaire. La signature de cet acte entraîne des frais de notaire incluant les droits de mutation et les honoraires du notaire (ce que l’on appelle les émoluments).
Acte sous seing privé
Acte passé sous simple signature des parties. En matière de vente, il peut s’agir d’un acte préparatoire à la conclusion d’une affaire, encore appelé acte préalable ou avant-contrat parce qu’il est ensuite remplacé par un contrat définitif. L’acte sous seing privé est courant en matière de location.
Administrateur de biens
Professionnel qui effectue en qualité de mandataire toutes les opérations de gestion d’immeubles pour les propriétaires : recherche de locataires, conclusion des baux, perception des loyers, réparations etc. Dans le cadre d’une copropriété, il intervient en qualité de syndic d’immeubles pour le compte de l’ensemble des copropriétaires. Il doit être titulaire de la carte professionnelle « Gestion immobilière » ; il est soumis aux règles impératives fixées par la loi du 2 janvier 1970 (dite loi Hoguet) et son décret d’application du 20 juillet 1972.
Agent commercial
Représentant indépendant agissant sans lien de subordination pour un propriétaire. Le statut d’agent commercial est largement utilisé dans le domaine de la négociation immobilière.
Agent immobilier
Professionnel pouvant réaliser toutes les démarches nécessaires à la mise en location ou à la vente de tous types de biens immobiliers. L’agent s’occupe de trouver un acquéreur ou un locataire présentant toutes les garanties financières et juridiques. Il réalise sa mission à travers un contrat définissant sa tâche et sa rémunération, appelé mandat. Il doit posséder une carte professionnelle. Cette profession est régie par les dispositions obligatoires de la loi du 2 janvier 1970 (dite loi Hoguet et son décret d’application du 20 juillet 1972.
Aides au logement
Aides de l’Etat destinées à alléger la charge que représente le logement dans le budget des personnes ayant des ressources modestes. Ces aides sont au nombre de trois et ne peuvent être cumulées entre elles :
o aide personnalisée au logement
o allocation de logement familiale
o allocation de logement sociale
ANAH (Agence nationale pour l’amélioration de l’habitat)
Organisme ayant pour but d’apporter une aide financière aux propriétaires qui réalisent certains travaux dans des logements mis en location ou qu’ils s’engagent à mettre en location. Pour en savoir plus : amélioration de l’habitat.
Apport personnel
Somme dont dispose l’acquéreur pour financer lui-même une partie de son achat immobilier. Dans le cadre d’un prêt immobilier, son montant détermine le taux qui sera appliqué au crédit immobilier. L’apport personnel peut être constitué par les économies de l’acquéreur, mais aussi par les prêts d’épargne logement, les prêts du 1 % logement, etc.
Arrhes
Sommes versées lors de la conclusion d’un contrat. A la différence d’un acompte, le versement d’arrhes par l’acquéreur ne constitue pas, de sa part, un engagement définitif à acheter. Sauf dispositions contraires du contrat, l’acquéreur peut en effet toujours se désengager, mais il perdra alors le montant des arrhes versés. De son côté, le vendeur peut aussi se désister, mais il devra alors verser à l’acquéreur une somme égale à deux fois le montant des arrhes.
Assemblée générale de copropriété
Réunion à laquelle participent les membres d’une copropriété. Elle a lieu au moins une fois par an. Les copropriétaires votent sur les questions inscrites à l’ordre du jour. Les décisions adoptées font l’objet d’un procès verbal. L’assemblée générale est convoquée par le syndic de l’immeuble ; elle peut aussi être demandée par les copropriétaires s’ils le souhaitent. Selon leur importance, les décisions doivent être adoptées à la majorité (simple ou absolue) ou à l’unanimité.
Assurances construction
Contrat obligatoire souscrit par le constructeur couvrant les risques liés à la construction comprenant :
L’assurance « dommages ouvrages » qui prend effet un an après la réception de l’ouvrage et s’achève en même temps que la garantie décennale.
L’assurance de « responsabilité civile professionnelle » couvrant les conséquences des fautes réalisées dans le cadre d’une activité professionnelle.
Avenant
Acte complémentaire à un contrat initial établi entre les différentes parties, dont l’objet est de compléter ou de modifier les clauses du contrat initial.
Ayant droit
Personne bénéficiant d’un droit en raison de sa situation juridique, fiscale, financière, ou d’un lien familial avec le bénéficiaire direct de ce droit.